Copier n’est pas jouer

Nous sommes tous des copieurs !

Nous sommes tous des copieurs, dans la mesure où notre inspiration créative ne peut provenir que de ce que nous voyons, côtoyons, entendons, personne n’oserait le contester excepté quelques génies visionnaires.
Dans le même ordre d’idées on pense souvent être le premier, le novateur, le créateur, et en cherchant bien on s’aperçoit avoir été précédé. Certes, cela rend modeste.
Nous sommes tous d’accord pour suivre les marchés qui se développent, souvent après une voie ouverte par un concurrent, c’est le jeu de l’entreprise, l’éthique n’impose pas la distance et le non agir.

Mais il existe aussi des serial copieurs

Mais tout de même voir fleurir un nombre incalculable de titres en « ssime » après le succès des livres d’un grand éditeur, ou des simples partout cela interpelle. Tout comme nous le sommes en voyant fleurir les titres pédagogiques de découverte en parallèle de nos parutions, chez certains (toujours les mêmes d’ailleurs), à peine nous avons annoncé les Facile avec Creapassions.com, c’est agaçant. De voir aussi des macarons « patrons en taille réelle » éclore ici et là alors que nous les avions pas vus auparavant, de voir des titres et des titres reprendre les idées, ou de savoir que des confrères ne cessent de démarcher nos auteurs, franchissant en cela une ligne jaune que l’inter profession condamne en privilégiant un environnement de concurrence respectueuse et bienveillante.

Inventer pour exister

Un seul message à nos confrères : créez, innovez, « disruptez », étonnez nous, ouvrez des voies, osez en somme mais ne copiez pas c’est une preuve de grande faiblesse ! En tout cas chers confrères serial copieurs, nous ne vous admirons et respectons pas c’est certain.